05 octobre 2017

Félicitations à Nicolas Hochard !

Nicolas Hochard, diplôme d'Ingénieur Systèmes Électriques EPRM – Électronique de Puissance Réseaux et Motorisation au CNAM, TVA Engineering
Nous tenons tout particulièrement à féliciter Nicolas Hochard pour l’obtention du diplôme d’Ingénieur Systèmes Électriques EPRM – Électronique de Puissance Réseaux et Motorisation, avec les félicitations du jury, le 28 septembre dernier.

À titre d’information, cette formation, inscrite au RNCP, Répertoire National des Certifications Professionnelles, est dispensée par le CNAM, Conservatoire National des Arts et Métiers, en partenariat avec « Arts et Métiers ParisTech ». Elle a pour objectif de « former des ingénieurs capables de concevoir et de mettre en œuvre les technologies électriques de demain pour répondre aux évolutions majeures des moyens de production de l’énergie, de son transport et de ses modes de consommation en intégrant une démarche d’efficience énergétique et environnementale ».

Pour mémoire, Nicolas a intégré la société TVA Engineering le 22 septembre 2014 en tant qu’apprenti Ingénieur. Malgré les mouvements rencontrés par la société lors de cette période, Nicolas a su s’adapter en s’imprégnant au maximum de l’expérience de ses tuteurs et en acquérant, par là-même, un niveau d’Ingénieur électricien en Bureau d’Études. Nous tenons aujourd’hui à le féliciter pour son embauche, le 25 septembre 2017, après 3 ans de formation, en tant qu’Ingénieur en Électricité cette fois, et lui souhaitons une longue carrière chez TVA Engineering.

Nicolas incarne ainsi l’exemple d’une intégration parfaite et démontre encore une fois que TVA Engineering a les capacités de former des collaborateurs à ses métiers de base : Électricité, Instrumentation, Contrôle-Commande, Automatisme, Installation générale et Tuyauterie. Nous espérons que cette expérience continuera de faire école dans un avenir proche. C’est aussi cela l’esprit « TVA » !


13 mars 2017

Le commissioning pour Maurel & Prom se poursuit

Durant le mois de février, l’équipe commissioning de TVA Group est intervenue sur les sites d’Onal et Gwedidi pour le compte de Maurel & Prom. Elle y a effectué trois missions :

1)     le basculement provisoire de la génération Deutz vers la génération Aggreko dans le cadre de l’augmentation des capacités d’injection d’eau du site ;

2)     le raccordement électrique entre les plateformes ONAL 400 et ONAL 600 ;

3)     le démarrage d’une pompe ESP sur un puits existant via une nouvelle cabine ESP100kVA.

Toutes ces missions ont été effectuées en bonne intelligence avec les équipes de Maurel & Prom, Bossard, Flowserve et ABB. La direction de Maurel & Prom nous maintient sa confiance pour la suite du commissioning.


06 mars 2017

TVA obtient un EPC auprès de SARA Martinique

Après FOXTROT, qui nous a récemment confié un EPC pour la fourniture d’un groupe black-start, c’est au tour de SARA de nous faire confiance pour un nouvel EPC.

La Société Anonyme de Raffinerie des Antilles, SARA, avec laquelle TVA Group travaille depuis plus de dix ans, nous a confié le revamping d’un tableau Haute-Tension (5,5 kV). Implanté dans le poste 1, il sert à alimenter des consommateurs électriques de sa raffinerie située au Lamentin en Martinique.

Le nouveau tableau sera constitué de 14 cellules de référence MCset de fabrication française et de marque Schneider Electric. Il sera également équipé de relais de protection numérique SEPAM. La réception des installations devrait intervenir à la fin du mois d’octobre 2017.

 


10 octobre 2016

Maurel & Prom renouvelle sa confiance à TVA Group

Arnaud Lahutte, Directeur Division Engineering de TVA Group, Jean-François Hénin, Président du Conseil d'Administration de Maurel & Prom, et Antoine Tran Van, PDG TVA Group. Arnaud Lahutte, Directeur Division Engineering de TVA Group, Jean-François Hénin, Président du Conseil d’Administration de Maurel & Prom, et Antoine Tran Van, PDG de TVA Group.

Mr Jean-François Hénin, PDG de Maurel & Prom, nous a rendu visite le 4 octobre dernier. La présence de Mr Hénin était notamment l’occasion de faire le point sur l’avenir de l’exploitation du site d’ONAL au Gabon.

Maurel & Prom a décidé de nous confier les études relatives à la phase V dont l’objectif est l’augmentation de la génération électrique de 4 à 10,6 MW.

L’acquisition récente par la compagnie nationale pétrolière indonésienne Pertamina d’un peu moins de 25% du capital de Maurel & Prom ne se traduit donc pas par une baisse de notre activité, bien au contraire.


08 juin 2016

Foxtrot choisit TVA Group pour deux contrats

Dans le cadre de son activité offshore en Côte d’Ivoire, FOXTROT International sollicite le Groupe TVA pour deux projets :

  • sur la plate-forme de traitement de gaz PFA, TVA Group va fournir une pompe ESP qui permettra le refroidissement des compresseurs de gaz avec de l’eau de mer ;

  • sur la plate-forme MARLIN, TVA Group va procéder à l’installation d’un groupe électrogène de secours dont les travaux devraient démarrer avant la fin du mois.


01 juin 2016

Perenco maintient sa confiance à TVA Group

Malgré les difficultés posées par la conjoncture actuelle, Perenco, fondé en 1975 et comptant près de 4 000 employés, a choisi de maintenir sa confiance au Groupe TVA en lui confiant une nouvelle étude en électricité et en instrumentation.


25 mai 2016

Renforcement de la production sur ONAL

Pompe d'injection eau sur le site d'ONAL (Gabon) : TVA Group pour le compte d'ONAL

Pompe d’injection d’eau d’une puissance d’1 MW.

Le centre de production d’ONAL, au Gabon, que TVA Group gère en régie pour le compte de Maurel & Prom, continue d’améliorer sa productivité. Le professionnalisme de nos 7 collaborateurs présents sur place a ainsi permis deux récentes évolutions  : le doublement des capacités de traitement d’eau huileuse, dès la fin avril ; et l’augmentation de la capacité d’injection d’eau, à la fin mai.

Équipe commissioning TVA Group pour le compte de Maurel & Prom à ONAL (Gabon)

Une partie de l’équipe commissioning de TVA Group à ONAL (Gabon)


29 mars 2016

Salon du recrutement de l’énergie : Clic & Power

Jeudi 24 mars, TVA Group était présent à la 8e édition du salon de recrutement de l’énergie à Paris : Clic & Power. Représenté par Daniel Tasteyre, Thomas Robin et Zineb Kamar, TVA Group a profité de l’exposition de ce salon pour renforcer sa notoriété auprès des professionnels du secteur et élargir son réseau de recrutement en vue de satisfaire nos clients toujours demandeurs de profils de plus en plus qualifiés.

TVA Group au Salon de l'énergie


17 février 2016

Visite de Mr Hénin de la société Maurel & Prom

Mr Jean-François Hénin, Président du Conseil d’Administration de Maurel & Prom, nous a rendu visite cette semaine.  M&P est une compagnie pétrolière indépendante spécialisée dans l’extraction du gaz et du pétrole. Cotée sur Euronext, M&P est très présente en Afrique : principalement au Nigéria, au Gabon et en Tanzanie. TVA Group travaille avec Maurel & Prom depuis plus de dix ans, notamment sur le site d’ONAL.

 Antoine Tran Van, PDG de TVA Group, et Jean-François Hénin, Président du Conseil d'Administration de Maurel & Prom


20 janvier 2016

Le cours du baril sous les 30$

Depuis juin 2014, le cours du baril de Brent n’a cessé de chuter, passant de plus de 80$ à moins de 30$. Le WTI a connu une évolution similaire. Ce phénomène s’explique principalement par une surproduction d’environ 2 millions de barils par jour qui va continuer à s’accroître avec la levée des sanctions contre l’Iran. L’État perse va ainsi augmenter sa capacité de production immédiate de 500 000 barils par jour, soit 3.3 millions de barils par jour. Et il annonce déjà une deuxième augmentation de 500 000 barils par jour d’ici six mois, espérant dépasser les 4 millions en fin d’année. La situation de surproduction est aujourd’hui telle qu’il devient moins coûteux d’utiliser les super tankers comme site de stockage en pleine mer.

À cela s’ajoute un hiver doux, donc faiblement énergivore, et une OPEP défaillante. Le cartel du pétrole n’a pas réussi à se mettre d’accord pour réduire sa production et faire remonter les cours. Nombre de ses membres comme l’Algérie, le Nigéria ou le Venezuela connaissent une situation politique très tendue. Marqués par une forte dépendance au pétrole, un contexte géopolitique délicat et une situation intérieure explosive, ces pays n’ont aucune marge de manœuvre pour réduire leur production de manière significative, ce qui permettrait de faire remonter les cours.

Le rôle clef de l’Arabie Saoudite

Habituellement, au sein de l’OPEP , l’Arabie Saoudite assure le rôle de régulateur. Ses réserves considérables, sa production conséquente (12 millions de barils / jour à son maximum) et son prix de revient extrêmement bas (moins de 10$ sur Ghawar, site onshore qui produit plus de 5 millions de baril par jour) lui permettent de jouer ce rôle d’amortisseur. Mais le Royaume se situe à un carrefour géopolitique complexe. La menace Daech, la défaillance du soutien américain dans l’épisode des Printemps Arabes et l’antagonisme avec l’Iran, rival chiite de la région, l’incite à ne faire aucun cadeau aux autres pays producteurs de pétrole sans obtenir de sérieuses contreparties.

La première conséquence d’un baril aussi bas est le gèle des investissements, qui à terme va restreindre la production. Mécaniquement, le baril repartira à la hausse quand les stocks et la production diminueront. Tout le problème est de savoir quand ce moment interviendra. Une telle reprise peut par ailleurs s’accélérer ou ralentir selon le niveau de tension dans un pays exportateur. La défaite annoncée de Nicolas Maduro au Venezuela, un changement de régime en Algérie ou une aggravation des conflits aux Proche Orient pourraient en effet faciliter la remontée des cours. Inversement, un apaisement de ces mêmes tensions contribuerait à ralentir une reprise rendue toutefois inévitable à long terme par le gèle de tous les investissements dans le secteur.

infrastructures oil&gas de l'Arabie Saoudite

L’impact sur l’économie américaine, locomotive de la croissance mondiale 

Aux États-Unis, le risque de défaillance de nombre de producteurs de pétrole de schiste est important. De nombreuses banques, comme Citigroup et Wells Fargo ont déjà provisionné plus d’un milliard de dollars en vue de nombreux défauts de paiement. Le secteur du pétrole de schiste était à l’origine de la reprise américaine depuis deux ans, notamment en termes d’emplois et d’investissement. Paradoxalement, la baisse du cours du baril pourrait aussi avoir un effet récessif sur l’économie américaine et donc indirectement sur le reste du monde.